Vive les oiseaux au jardin

Le froid est là ! Alors nous avons ressorti la mangeoire pour nos assistants jardiniers, les oiseaux !

La mésange bleue
Le pinson et la mésange près de la mangeoire

Savez vous que la mésange est un redoutable prédateur contre les insectes ?  Elle mange presque tous les indésirables du jardin : les pucerons, les punaises, les araignées …et même les terribles chenilles processionnaires … Pour leurs oisillons un couple de mésanges mange environ 10 000 insectes pendant une période d’environ 3 semaines. Pas mal !  Alors pour les attirer nous avons planter des arbustes, des fleurs mellifères qui attirent les insectes donc les oiseaux qui nous débarrassent des indésirables ! Et le jardin se porte bien sans aucun produit chimique.

“Un oiseau, un jardin, le bonjour d’un ami, un sourire d’enfant, un chat se prélassant au soleil en quête de caresse. Remarquez-les ou ignorez-les. Le choix vous appartient toujours. ” Annelou Dupuis

Un oisillon dans le parc de la demeure de l'Isle
la sitelle torchepot dan sle jardin de la demeure de l isle
le leycesteria ou arbre aux faisans

Pendant l’hiver, les insectes, les chenilles et les araignées sont plus difficiles à trouver, du coup, les oiseaux varient leur alimentation et se reportent vers les baies, les graines et fruits divers. Par exemple ils adorent les baies de cet arbuste que j’aime beaucoup l’arbre aux faisans.

Pour compléter leur nourriture, et pour le plaisir de les observer nous leur installons des mangeoires avec des graines de tournesol.

 

Le rouge gorge, si familier du jardinier, est assez belliqueux avec ses congénères et préfère picorer dans son coin ou chasser les autres oiseaux. La sitelle Torchepot que l’on voit rarement n’est pas non plus très partageuse. Les pinsons cohabitent plus volontiers avec les mésanges, et grapillent les graines tombées au sol…gare aux chats ! mais notre chatte Gaïa préfère les observer au chaud sur le radiateur et Juno veille !

le rouge gorge

Pour en apprendre un peu plus rejoignez le réseau des refuges LPO. C’est ce que nous avons fait quand nous sommes arrivés il y a 10 ans. Il suffit d’installer des gîtes pour les insectes, des nichoirs, de nourrir les oiseaux en hiver, et d’entretenir le jardin de façon écologique…C’est tout simple et facile à mettre en œuvre même dans un petit jardin. Et quel plaisir que d’observer une nature en bonne santé.Devenez refuge LPO

Comments are closed.